Avec les langages de programmation de plus en plus performants ainsi que l’essor des applications mobiles, les développeurs cherchent à offrir une expérience UX unique aux mobinautes avec des fonctionnalités plus abouties ainsi que des applications plus élaborées. L’application hybride a été créée pour conquérir différentes plateformes, notamment GooglePlay et AppleStore.

Un mode de fonctionnement hybride

Une application hybride est une application à mi-chemin entre la Web App et l’application native. Autrement dit, elle combine le langage de programmation des Web App et les différents éléments de navigation des applications natives :

  • Elle utilise le navigateur web du terminal
  • Elle utilise les b (langage HTML, CSS, Javascript)
  • Elle fonctionne sur tous les OS (Android, iOS, Windows Phone)
  • Elle peut être hébergée au choix sur un serveur web comme la Web App ou sur l’appareil comme avec l’application native.

les-applications-mobiles-hybridesEn d’autres termes, l’application hybride est capable d’utiliser les fonctionnalités natives des Smartphones (alors que la Web App par exemple n’a pas accès à ces fonctions). De ce fait, elle pourra être distribuée sur une plateforme dédiée (AppStore, GooglePlay ou MarketPlace).

Les solutions hybrides peuvent être déployées de deux façons :

  • Soit en « Local » c’est-à-dire que les différentes manipulations sont effectuées directement à partir de l’interface de l’appareil mobile. Grâce à l’application REST API, les données peuvent être stockées dans le cloud.
  • Soit sur « Server », ce qui permet de mettre en œuvre son application web à partir d’un serveur web en utilisant un conteneur sur UIWebview.

Les forces et faiblesses de l’application hybride

L’application hybride réunit le meilleur de la Web App et de l’application native. Elle est compatible avec la quasi-totalité des OS puisqu’elle utilise la même base de code source pour l’exécution de l’interface utilisateur sur tout type d’appareil (tablettes, téléphones, etc…). Elle s’adapte aux différents langages de programmation et elle est customisable à volonté.

En outre, le principe de l’application hybride qui utilise déjà des supports et des plateformes existants, permet de réduire considérable les coûts de développement. Cette solution est de loin la plus rentable sur le plan financier.

Mais l’application hybride connaît également des limites. La qualité, la performance et la résolution de ces applications sont nettement inférieures à celles des applications natives, le plus souvent à cause d’une interface déjà polluée par les widgets et autres extensions mobiles inutiles. L’installation d’une application hybride est donc toujours un peu délicate. A moins de disposer d’un téléphone rooté, il faut s’attendre à des dysfonctionnements en cours d’utilisation.

Voir aussi :