Une application native est une application mobile développée spécialement pour un système d’exploitation spécifique avec un langage de programmation approprié. Cet article dévoile en quelques lignes, le mode de fonctionnement de ces applications ainsi que leurs points forts et leurs points faibles.

Comment fonctionner une application native mobile ?

application-mobile-nativeIl faut savoir que la quasi-totalité des tablettes et des smartphones utilisent l’un des 3 systèmes d’exploitation suivants :

  • iOS qui utilise le langage de développement Objective-C (Apple)
  • Android qui utilise le langage de développement Java (Google)
  • Microsoft Phone qui utilise le langage de développement C# (Microsoft)

Une application native doit être téléchargée depuis une plateforme d’achat puis installée sur le terminal mobile. Si la Web App est hébergée sur un serveur web, l’application native, quant à elle, réside sur la mémoire du téléphone. De ce fait, lorsqu’une mise à jour est disponible, l’utilisateur doit le faire manuellement depuis son écran. Cette procédure peut entraîner l’existence d’une multitude de fichiers sur le mobile qui, à terme, peuvent nuire aux performances de l’appareil. La prochaine mise à jour très attendue au niveau de l’application native concerne la création d’un modèle parfaitement adapté à la navigation tactile.

Étant donné qu’elles peuvent utiliser la mémoire du Smartphone, les applications natives sont plus riches, plus fonctionnelles et plus performantes que les web applications en HTML5 ou les applications hybrides.

Les avantages et les inconvénients de l’application native

Le contenu d’une application native peut être affiché en mode hors connexion, car l’ensemble des fonctionnalités est stocké sur le téléphone et peut donc être utilisé sans réserve (GPS, accéléromètre, appareil photo, gyroscope, etc…). En matière d’expérience utilisateur, l’application native est réputée pour sa fluidité et sa rapidité d’exécution. Si l’iPhone est réputé pour sa fiabilité, l’Android est considérée comme plus souple.

La compatibilité reste un problème majeur puisqu’une application ne peut être utilisée que sur un seul type de terminal. Le choix entre l’application Android ou l’application iOS ne dépend pas vraiment du système d’exploitation, mais plutôt des différentes options disponibles.

Une application native coûte cher à développer, car pour toucher un maximum de mobinautes, il est préférable de créer une version différente pour chaque OS. L’architecture et l’agencement d’une application native Android diffèrent énormément de ceux d’une application iPhone. En outre, dans le coût global de développement, il faut intégrer un abonnement sur la plateforme visée pour pouvoir proposer son application aux utilisateurs.

Voir aussi :