L’étude des avantages et des inconvénients du CMS est essentielle pour prendre une décision. Même si Prestashop est le CMS le plus adapté pour l’habillage d’un site e-commerce, il reste des paramètres à prendre en considération avant de se lancer.

Les points forts de Prestashop

avantages-inconvenients-prestashopPrestashop a été spécialement conçu pour développer des projets de boutique en ligne. Lancés en 2007, l’ensemble des thèmes et des modules sont entièrement consacrés à la vente en ligne. De ce fait, les solutions proposées s’adressent aux particuliers comme aux entreprises qui veulent proposer des produits en ligne.

Prestashop est gratuit ou plutôt, il ne coûte pratiquement presque rien puisqu’il suffit juste d’un abonnement chez un hébergeur d’une trentaine d’euros par an environ. Toutefois, il faut tenir compte de la maintenance du site sur le long terme, car Prestashop utilise un grand nombre de modules supplémentaires.

Prestashop propose de nombreuses fonctionnalités natives ou via des modules. Parmi les solutions natives, il est possible d’obtenir une gestion souple et efficace du catalogue de produits par exemple ou encore une fonction multiboutique.

Dans la nouvelle version 1.7, de nombreuses modifications ont été apportées pour une administration hiérarchisée et simplifiée au maximum. Le back-office a été complètement revu pour faciliter le travail des développeurs.

La plateforme Prestashop est adaptée aux mobiles (responsives). C’est un atout indispensable puisque le m-commerce est actuellement très tendance. Ce thème simplifié est automatiquement paramétré en fonction du mobile utilisé et il est associé au paiement PayPal.

En dehors des fonctionnalités de gestion du contenu, Prestashop propose également des outils marketing pour augmenter le chiffre d’affaires (bon de réduction, offre de parrainage, frais de port paramétrables, relances de paniers abandonnés, offres promotionnelles, etc…).

Les points faibles de Prestashop

Pour booster ses ventes en ligne, une entreprise a besoin des meilleurs outils. Même si Prestashop peut effectuer la plupart des tâches essentielles sans extensions, cela reste insuffisant. En effet, certains développeurs jugent que les fonctionnalités SEO native par exemple, ne sont pas assez développées. Il faut donc se procurer des modules incontournables comme ceux dédiés au référencement SEO, ceux dédiés à la sécurité ou encore aux réseaux sociaux.

Les modules payants sont très complets, mais ils sont souvent très onéreux. Les prix des modules varient en fonction de la plateforme d’achat et peuvent aller de 30 à 150 euros. Ces tarifs peuvent représenter un frein pour les utilisateurs.

Voir aussi :