Formation continue pour adultes - Support Actif
Accueil
L'équipe Archives Groupe Facebook
Contacts De vous à nous... Kit média
Sommaire Culture Plaisirs Reportage Intime Mode Actu / News Sub Yu
    »  Retour accueil
Open Espace - Un espace professionnel pour tous
facebook
Par Fanny Lasserre le 05/11/2011 | Réagir | Envoyer | Imprimer

Une exposition de Jean ATTALI

« Il fait de pieds et des mains, des seins et des sexes… c’est dans l’ordre des choses, ce désordre des êtres. » Miss.tic

Jamais de discours à propos de Jean Attali mais des mots crus, de la poésie violente, de l’amour comme s’il était impossible de parler de sa peinture, de son humanité, de sa force, de sa fragile exubérance autrement que par des images, des métaphores pour signifier l’inexprimable trait d’un peintre de génie qui travaille sans arrêt, en perpétuelle recherche du tableau ultime. Jean Attali est un chercheur amoureux.

Les femmes de Jean sont effrayantes, omnipotentes, crues, fraîches et sexuellement fortes. C’est un combat qu’il exécute, une lutte contre la mort que seules les femmes semblent capables de mener à bien. Les hanches des femmes recueillent la vie, accueillent les hommes, leurs bouches sont à la source du plaisir et de la dévoration, elles sont le ventre du monde, le sein de l’humanité, elles prennent, elles donnent et la main que Jean Attali tend vers elles est pleine de respect et de folie. Il exprime leurs corps, il imprime leur désir, il transcende leur plaisir par la création incessante et répété d’une obsession quasi divine, si Dieu était une femme !

La couleur est charnelle, la forme est généreuse, Jean Attali nous offre une catharsis, un puits d’intelligence dans lequel il faut plonger corps et âmes (mêmes sensibles ne pas s’abstenir).

Fanny Lasserre

« Pour vraiment apprécier la peinture de ce Jean AT ALI (qui veut dire en vieux Grivois : Jean est au lit), il vaut mieux qu’il ne soit pas dans le coin, parce qu’il ne parle pas de son travail, il ne parle que de cuisine juive, de femmes ou de vieux livres : il parle de sa vie coa ! C’est pourquoi, les gens parfois ne savent pas regarder le vraiment vrai. Les artistes du Sud parlent trop et donnent mal à la tête aux spectateurs, collectionneurs, etcéra et que sera sera. Mais quand même y’en a qui travaillent ! Moi, je vous dis : regardez ! et mettez des boules Quiès dans vos oreilles et vice versa et vers plein de vice et vers plein de pisse et vers sans saucisse….Ro beurre Con Bas. » Robert COMBAS

Exposition du 19 novembre au 31 décembre 2011

Galerie DOCK SUD-2, quai Aspirant Herber-34200 SETE

www.dock-sud.com

Parution d’un livre catalogue de 52 p. disponible à la galerie Dock Sud (15 €)

Et très prochainement une exposition à Paris !






 

Accueil  •  Sommaire  •  Culture  •  Plaisirs  •  Reportage  •  Intime  •  Bien-être  •  Mode  •  Sub Yu  •  Infos légales  •  Contacts
Copyright Clair Média [2008|2014]  •  Tous droits réservés
Haut de page

Notre site Sub Yu Magazine est listé dans la catégorie Actualité et médias : Journal, magazine de l'annuaire WRI

referencement