En dehors de l’échange d’articles, l’échange de liens et le maillage interne, il existe d’autres options de référencement via le netlinking. Les annuaires entre autre, mais aussi les communiqués de presse, les difgglikes ou les réseaux sociaux.

Le référencement grâce aux annuaires

Les-annuaires-et-autres-pour-optimiser-son-site.Les annuaires comme Webrankinfo ou Lunil, sont des sites web qui répertorient des adresses de site web. Ils peuvent donc être considérés comme une alternative aux moteurs de recherche. Dans l’idéal, il convient mieux de combiner deux types d’action : le référencement pour les SERP et l’inscription sur les annuaires.

En étant répertorié dans un ou plusieurs annuaires, on offre la possibilité aux internautes, une nouvelle façon de trouver le site web autrement que sur les pages de résultat. Avec les annuaires, les liens directs vers le site sont créés.

Toutefois, tous les annuaires ne se valent pas. Certains sont même blacklistés par Google, car ils répertorient à l’aveugle sans prêter attention à la qualité des sites web. Pour faire le bon choix, il faut s’intéresser au indices de confiance de l’annuaire et au type de lien créé. En règle générale, il faut éviter les annuaires généralistes. Les annuaires spécialisés se font rares et pourtant, ce sont les meilleurs choix qui existent. Sinon, il faut également se tourner davantage vers les annuaires locaux qui répertorient les sites web en fonction de la zone de localisation géographique de l’entreprise. Cet annuaire est comparable au référencement local imposé par Google.

L’offre d’inscription automatisée sur un annuaire peut paraître très alléchante, mais elle ne produit pas toujours l’effet escompté. Certes, la démarche est automatisée et il est possible d’obtenir des backlinks sans aucun effort. Ce type d’offre peut être gratuit ou payant, mais dans tous les cas, il faut rester vigilent. En effet, il est impossible de contrôler la manière dont le site sera indexé sur l’annuaire. Ceux qui exigent la qualité pourront faire une inscription die « à la main » pour avoir le contrôle sur le référencement par l’annuaire.

Les autres alternatives

Les sites de communiqués de presse sont à éviter à tout prix, car ils sont la cible de Google et des référenceurs. Certes, ils sont mieux organisés que les annuaires, mais moins tolérés. Les digglikes sont des sites de partage de liens et de contenus.

Les réseaux sociaux sont très pratiques. Ils vont permettre de publier rapidement de nombreux liens vers un site sans compter que ces liens peuvent ensuite être partagés. Cette méthode pour optimiser le netlinking. Au fil des années, cette technique s’est perfectionnée permettant un meilleur positionnement du contenu d’une part, et un gain de notoriété d’autre part.

Voir aussi :